Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CACENDR

Crée en 1999, CACENDR est une association qui milite contre le projet d'enfouissement des déchets radioactifs à Bure en Meuse.

Rechercher

Newsletter

Pour recevoir des newsletter, veuillez écrire sur cacendr-request@lists.riseup.net

Archives

5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 22:47

www.burestop.eu http://burezoneblog.over-blog.com/ http://pandor.at

Rendez-vous Gare SNCF de Bar-le-Duc
En hommage à Sébastien Briat, vendredi 7 novembre à 17h45

Il y a tout juste 10 ans, Sébastien, un jeune meusien, décédait alors qu’il tentait d’alerter sur les dangers des convois de déchets nucléaires. 
Parce que le temps passe, mais que nous n’oublions pas, nous donnons rendez-vous à toutes celles et tous ceux qui le souhaitent de venir passer une heure en gare de Bar-le-Duc, pour lui rendre hommage. Apportez des bougies, et passez le mot !

Un hommage sera également rendu à Rémi Fraisse, ce jeune militant tué dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014 par un tir de grenade offensive lors de la manifestation contre le barrage de Sivens.

Pour mieux comprendre le sens de son engagement, nous relayons le magnifique texte qui suit, écrit par ses amis juste après l’accident qui nous a tous terriblement marqués. Seul un hebdomadaire national l’a publié. Le drame a été quelque part passé sous silence, étouffé dans les médias. De très nombreux témoignages de sympathie issus des réseaux militants ont circulé et ont été transmis à sa famille.

Le 7 novembre 2004, Sébastien, 22 ans, est mort à Avricourt, en Lorraine, percuté par la locomotive d’un convoi de déchets nucléaires d’Areva partant vers l’Allemagne. La mort de ce jeune plein d’ardeur ne doit pas rester lettre morte. L’appel de Sébastien à refuser l’industrie nucléaire et ses déchets éternels dangereux pour les générations futures doit être entendu.

“Bichon” est mort pour ses convictions

Quelques semaines auparavant il s’était décidé avec plusieurs d’entre nous à agir pour rendre publique la vulnérabilité d’un tel convoi. Le fait qu’il soit mort ne doit pas faire oublier que cette action était non violente, réfléchie et volontaire.
Contrairement à ce que ce drame peut laisser transparaître, en aucun cas notre acte était irresponsable et désespéré. Notre engagement est le fruit de convictions profondes quant au danger certain et réel que représente le nucléaire depuis trop longtemps. Cette action était parfaitement planifiée, collectivement, incluant des repérages précis des lieux, et en respectant des procédures d’arrêt éprouvées.
Nous avions longuement envisagé toutes les possibilités y compris un non arrêt du convoi. Placés en sortie de courbe, nous pouvions être amenés à quitter les rails très rapidement, du fait d’une visibilité réduite. Nous étions quatre couchés sur les voies ayant chacun un bras passé de part et d’autre d’un tube d’acier glissé sous le rail extérieur de la voie permettant ainsi un départ d’urgence plus rapide.
En aucun cas nous n’étions cadenassés et nous avions la possibilité de nous dégager rapidement de ces tubes.

Malheureusement l’équipe chargée de stopper le train 1500m en amont n’a pas pu agir. L’hélicoptère de surveillance précédent en permanence le convoi était absent, « parti se ravitailler en kérosène » ; or cette équipe comptait essentiellement sur sa présence qui signalait l’arrivée du train. Enfin, conformément à ce qui était convenu, les stoppeurs ont renoncé à arrêter le convoi car il était accompagné de véhicules de gendarmerie le précédant à vive allure sur le chemin les séparant de la voie.
Le convoi est donc arrivé à « 98 km/h », selon le procureur, n’ayant pu être arrêté par les militants ni averti par l’hélicoptère. Ces multiples causes réunies nous mettaient en danger. De ce fait, les personnes couchées sur les rails n’ont bénéficié que de très peu de temps pour s’apercevoir que le train n’avait pas été stoppé et par conséquent n’avait pas réduit son allure. Nous nous étions entraînés à une évacuation d’urgence de l’ordre de quelques secondes. Sébastien à été percuté alors qu’il quittait les rails,
et en aucun cas, son bras n’est resté bloqué à l’intérieur du tube. La vitesse de l’événement nous a dépassé et personne parmi nous n’a eu le temps de lui venir en aide.

Avant que cela n’arrive, nous sommes restés dix heures de suite cachés en lisière de bois à trente mètres de la voie, gelés et ankylosés par le froid. Durant cette attente, nous n’avons pas été détectés par le dispositif de sécurité, ni les guetteurs postés à une quinzaine de kilomètres du lieu du blocage et chargés de nous prévenir de l’arrivée du train, ni les stoppeurs chargés de l’arrêter, ni les bloqueurs qui avaient préalablement installé les deux tubes sous le rail aux environs de cinq heures du matin. Il est clair que la part de responsabilité de chaque protagoniste doit être établie. Y compris la nôtre.

Pour l’heure nous sommes face à l’un des pires moments de notre existence. Malgré ce que beaucoup de personnes peuvent penser nous avions des raisons certaines d’être là. En premier lieu la sauvegarde de la planète, dont nous assistons au déclin d’années en années, mais également le rejet de cet État monolithique refusant toute remise en question. Nous n’avons pas décidé d’arrêter ce train par immaturité ou par goût de l’aventure, mais parce que dans ce pays, il faut en arriver là pour qu’une question de fond, enfin, entre dans le magasin de porcelaine.

Sébastien est mort par accident, il ne l’a pas choisi, personne ne l’a souhaité.
Il n’est pas mort au volant en rentrant ivre de discothèque, mais en agissant pour faire entendre ses convictions. Et c’est sans conteste pour cela que son décès ne sera jamais, pour nous, un fait divers.

Face à une situation où nous étions si perdus, nous n’imaginions pas recevoir tant de soutien. Nous remercions particulièrement amis et parents, de nombreuses associations, mais également les milliers d’anonymes allemands et français ayant organisé des manifestations et des commémorations en sa mémoire. L’ampleur de la solidarité nous dépasse autant qu’elle nous touche. Le plus important, nous semble de pleurer un frère et de soutenir sa famille et non d’instrumentaliser son image. Bichon était certes à la recherche d’un monde moins fou, mais avant tout un jeune homme rempli de joie de vivre, d’énergie et amoureux des gens.
Ce texte n’est ni une confession, ni une agression, nous voulons seulement par celui-ci rétablir la vérité des faits.

2004 - Ses compagnes et compagnons de route

Repost 0
Published by CACENDR - dans Actions
commenter cet article
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 12:39

remi_testet.jpgRASSEMBLEMENT VENDREDI 31 OCTOBRE à 19h PLACE STANISLAS

... en hommage de Remi Fraisse 21 ans venu defendre les zones humides du Testet et protester contre le projet du barrage de Sivens, dans le Tarn. Il est dans la nuit du 25 au 26 octobre lors des affrontements après une explosion de grenade.

 

Venez exprimer votre soutien à ses proches comme à ses compagnonEs de lutte.

http://www.collectif-testet.org/

http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/

Repost 0
Published by CACENDR - dans Actions
commenter cet article
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 11:59

Source : Bure Zone Libre

DOSSIER COMPLET sur le projet SYNDIESE de Mirabel lne: http://mirabel-lne.asso.fr/content/syndiese

ob_2b9ce5_img-9224-copier.JPG

 

Ce jour, lundi 6 septembre 2014, était jour d'inauguration du projet SYNDIESE à Saudron, un des villages concernés par le projet CIGEO et commune arrosée par le fric poisseux du nucléaire distribué par le GIP.

SYNDIESE qui va avaler les forêts, pour les broyer, ces forets qu'engloutira CIGEO, tiens, la boucle serait bouclée. On s'auto-alimente. Le projet SYNDIESE est quand même financé par le CEA ... Autrement dit le nucléaire. D'ailleurs un article de l'est repu. qui traitait du sujet titrait : "CIGEO : tout reste à faire". Bon, revenons à cette belle journée toute en bleu marine.

Quelques personnes sensibles à l'environnement et à la survie du vivant, du futur, autrement dit des militants avaient décidé de se rendre devant le cite pour exprimer par des banderoles et slogans ce qu'il en sera vraiment. Mais la démocratie, qui est censée pouvoir donner des droits à celles et ceux qui veulent s'exprimer...  Lire la suite

Repost 0
Published by CACENDR - dans Actions
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 15:32

Le vent frais de l'automne ramène des bonnes nouvelles et une vagues de résistance au nucléaire.

Fukushima aussi était très sûr!http://img.over-blog-kiwi.com/0/80/41/37/20140927/ob_80cc8a_sans-nom-r-1024x724.jpg
Le 6 septembre, une centaine des manifestants ont surpris la ville de Nancy par une manifestations sauvage dynamique. La foule joyeuse dénonce le danger de nucléaire tout en s'attaquant au passage à ses acteurs : local EDF, les banques, les caméras de surveillance, ...
Stop Bure! - comme petit rappel qu'on refuse toujours le projet d'enfouissement en Meuse qui ne se trouve qu'à quelques centaines de kilomètres de Nancy.

Bure : Les portes du mépris s'ouvrent
Le 14 septembre, les grand jour des portes ouvertes sur le site de l'Andra et les militant-e-s ne ratent pas l'occasion pour interpeller les curieux du projet. 

Lire sur le blog de Bure Zone Libre

http://www.sortirdunucleaire.org/local/cache-vignettes/L600xH451/VERDUN_PONT4-6aa60.jpgVerdun : "Java des bombes atomiques" contre mémoire bafouée.
Le 15 septembre, une conférence-débat sur la préservation de mémoire des déchets nucléaires, faisant parallèle avec la mémoire de conflit du début du XXe siècle, était organisée par les nucléocrates* au Centre Mondial de la Paix à Verdun.
En effet une mémoire sur le cimetière des déchets radioactif sur un millénaire est absurde et impossible. En présence d'une force démesurée des CRS, une soixantaine de personnes accompagnée par le chant révolutionnaire sont rassemblées pour protester contre le projet. A cette occasion une énorme banderole "le nucléaire tue l'avenir !" était dépliée sur le Pont Fernand Legay.
Un review sur le site Sortir du Nucléaire

Stop Cattenom / Stop Bure
http://www.cattenom-non-merci.de/resources/_wsb_636x476_Demo+Metz+2014+2.jpgLe 27 septembre, une manifestation franco-allemande s'est déroulée toute l’après midi dans les rues de Metz. 200 personnes venant des coins différents ont bien affiché les couleurs contre les projets dangereux : la centrale de Cattenom et le CIGEO à Bure. De la musique avec les Bure Haleurs et Gruppe Italo, les stands des associations, des prises de paroles sur les sujets dangereux, et une marche joyeuse sous le rythme de samba avec des ballons et des confettis. Une centaine des tracts ont été distribuées et un collage de journal mural avec des actus antinuk a été collé durant la marche.
L'approche est festive, le sujet est grave. La centrale nucléaire de Cattenom se trouve en Moselle à quelques kilomètres de la frontière luxembourgeoise et allemande. Pendant que le département Mosellan en fait une fierté, voir un monument touristique, elle représente un grand danger et produit des déchets radioactifs ingérables.
Il n'existe pas d'alternatives, ni de revalorisation de ces déchets. Le projet d'enfouissement à Bure n'est pas une solution, mais un problème.

Arrêtons le nucléaire tout de suite ! 

*l’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN) de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) avec le soutien de l’Andra

Repost 0
Published by KO KO - dans Actions
commenter cet article
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 20:40

http://www.sortirdunucleaire.org/Agenda

Manifestation "Cattenom et Bure, arrêtons tout, vite !"

Samedi 27 septembre à Metz (57)

Rendez-vous sur la place St Louis de Metz à 14h pour une manifestation antinucléaire organisée par "Cattenom non merci" et "l’alliance internationale contre Cattenom".


Cattenom et Bure, non merci !

La centrale de Cattenom est dangereuse. Elle produit aussi des déchets radioactifs ingérables. Le centre d’enfouissement prévu à Bure est une future bombe souterraine.

Au programme, un grand défilé dans le centre-ville de Metz, des prises de paroles sur la problématique du nucléaire, CIGÉO et Cattenom suivies d’un concert des "Burhaleurs" et de "Italao".

Organisation, contacts :
- Sortons du nucléaire Moselle, Alliance internationale contre Cattenom
- reipard@wanadoo.fr
Repost 0
Published by KO KO - dans Actions
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 09:18
Repost 0
Published by jicibi - dans Actions
commenter cet article
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 22:32

13/07 : BURE, devant les grilles de l'ANDRA RDV à 16h pour la « Prise de la Pastille »
14/07 : BURE -> NOIX-AUX-FORGES 20 km NAIX AUX F -> BAR lE-DUC 24 km
15/07 : BAR LE-DUC -> PARGNY s/ SAULX 30 km Pargny, zone contaminée par la radioactivité (monazite importée de Madagascar par le CEA), modèle de gestion des déchets par l'ANDRA... à voir!
PARGNY s/ S. -> VItRY LE-FRANÇOIS 21 km
16/07 : VifFY-LE-F -> 34 km CNÂLONS-EN-C. -> EPERN~Y 33 km
17/07 : EPERNAY -> DORMONS 21 km DORMONS -> CHA~tEA~U tH1ERRY 24 kwi
18/07 : CHAtEAU t -> LA FERtÉ /s JOUARRE 29 km
LA FERtÉ -> MEAUX 19 km
19/07 : MEAUX -> VAUJOURS 31 kwi Vaujours, zone contaminée par la radioactivité suite à des expériences réalisées par l'armée, dépollution incomplète. Nous sommes accueillis par une association locale pour une soirée spéciale.
20/07:VAUJOURS -> PARIS Trocadero 24 km
Etape particulière ce dimanche 20, où nous proposons à ceux qui le souhaitent de nous accompagner à pied les 5 ou 10 derniers km afin de faire une arrivée à Paris en grandes pompes, par le canal de l'Ourcq. 

www.lehalagedudebat.wordpress.com 

sam 1911

Repost 0
Published by KO KO - dans Actions
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 18:37

NUCK OFF 5/6 septembre 2014

 

Cela fait plus de 20 ans que la lutte contre le projet d'enfouissement de dé­chets nucléaires à Bure est menée en Meuse et Lorraine en général.De nom­breuses actions d'information, manifestations, projections ont été organisées pour informer la population sur les dangers du nucléaire et sur les alternatives. Depuis quelques années un petit festival contre la poubelle nucléaire a été organisé en Meuse pour tenter une approche plus festive. En 2014, le festival aura lieu à Nancy. Cette ville qui se trouve à une centaine de kilomètres du laboratoire en construction ne semble pas être inquiète, bien au contraire. Les universités, les bureaux d'études, les associations sont financées par l'Andra et les politiques sont plutôt favorables au projet.

Nous vous invitons à dire Nuke Off 1 à la poubelle nucléaire et Nuke Off ! aux nucléocrates qui empoisonnement nos vies, les 5 & 6 septembre 2014 à Nancy.

Donner un coup de main pour l'organisation.

Ce festival est participatif, autogéré et solidaire. Vous pouvez faire des pro­positions pour le programme de ces deux jours, sans oublier qu'il n'y a que 2 jours.

Nous aurons besoin des outils de bricolage, du bois, des véhicules, des tentes, la récupe d'aliments... et des gens motivés. Bien que chacun participe à sa manière, il s'agit d'une mobilisation politique et autour du nucléaire et son monde.

Nous voulons orienter le programme dans cette direction !

Le festival est ouvert à toutes et tous et les comportements et les discours discriminatoires ne sont pas tolérés. ' Parce que nous sommes contre le pouvoir et la répression qu'exercent les nu­cléocrates sur nous, on ne va pas tolérer une autre forme de domination de ce monde.

Pas de nucléaire. Pas de racisme. Pas de fascisme. Pas de sexisme. Pas d'homophobie.

La solidarité est un outil fort de nos luttes. Certaines pensent qu'il y a des gen­til-le-s militant-e-s et des méchant-e-s militant-e-s, cette idée appuyée par le lobby nucléaire n'a pas sa place sur notre festival. Dénoncer des participants, se désolidariser des militant-e-s qui n'agissent pas de la même manière que nous-même ne veut pas dire que les nucléocrates nous écouteront plus. Face à la répression nous devons rester solidaires.

Michel Nuckofff

nuckofff@riseup.net

Repost 0
Published by KO KO - dans Actions
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 18:11

affiche-370x524

Repost 0
Published by KO KO - dans Actions
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 18:07

pro cigeo ,vous y mettez les moyens !!!!!

nous aussi , agissons , ne les laissons pas faire

BURE 365 : appel à actions !bure365

Suite à plusieurs réunions de l’assemblée anti-nucléaire grand tEst, nous proposons de mener une campagne d’action d’une année intitulée « Bure 365 ». Les objectifs principaux sont de faire connaître la lutte contre l’enfouissement des déchets radioactif (le projet CIGEO), le nucléaire et son monde et d’étendre cette lutte au niveau national et international.

L’enfouissement est présenté comme LA solution au problème des déchets, alors qu’il ne vise qu’au renouvellement du parc nucléaire français, ainsi qu’à l’exportation de ce modèle sur le marché mondial de la pseudo-gestion des déchets nucléaires… L’enfouissement, par son irréversibilité, c’est confisquer toute possibilité à la communauté humaine de demain de se saisir de ce problème.

Nous ne voulons pas proposer d’alternative à l’enfouissement tant que la production des déchets n’est pas stoppée définitivement ! Proposer une alternative reviendrait à travailler bénévolement pour les nucléocrates. Il n’en est évidemment pas question ! Nous savons qu’il n’existe actuellement aucune solution pour gérer les déchets nucléaires. Qui peut prétendre pouvoir gérer des déchets dont les radiations sont mortelles pour une durée égale à dix fois l’Histoire de l’humanité ?
La seule perspective souhaitable est l’arrêt du nucléaire et donc, de la production de déchets. Empêcher la réalisation du projet CIGEO, c’est empêcher l’Etat de “gérer” le problème des déchets radioactifs qui s’accumulent tous les jours, dans les cadres qui sont légalisés. Bloquer CIGEO c’est désamorcer la machine atomique et forcer l’arrêt du nucléaire en France.

Notre objectif est que, partout, des groupes s’emparent de cet appel et organisent le plus d’actions possibles pendant un an. L’idée est d’agir de manière décentralisée, dans des espaces inattendus, avec notre propre calendrier, là où leurs règles du jeu n’existent plus.
Cette campagne est solidaire de tout type d’actions, basée sur la complémentarité des pratiques : désobéissance civile, actions publiques, actions directes, actions juridiques… La seule limite est de ne pas atteindre à l’intégrité physique des personnes.

Notre lutte n’est pas réversible ! CIGEO va se faire enfouir !

Envoyez nous vos communiqués et projets d’actions sur la boîte mail nocigeo(at)riseup(.)net, ils seront relayés directement sur nocigeo.noblogs.org

Repost 0
Published by KO KO - dans Actions
commenter cet article

Catégories