Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CACENDR

Crée en 1999, CACENDR est une association qui milite contre le projet d'enfouissement des déchets radioactifs à Bure en Meuse.

Rechercher

Newsletter

Pour recevoir des newsletter, veuillez écrire sur cacendr-request@lists.riseup.net

Archives

9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 22:32

13/07 : BURE, devant les grilles de l'ANDRA RDV à 16h pour la « Prise de la Pastille »
14/07 : BURE -> NOIX-AUX-FORGES 20 km NAIX AUX F -> BAR lE-DUC 24 km
15/07 : BAR LE-DUC -> PARGNY s/ SAULX 30 km Pargny, zone contaminée par la radioactivité (monazite importée de Madagascar par le CEA), modèle de gestion des déchets par l'ANDRA... à voir!
PARGNY s/ S. -> VItRY LE-FRANÇOIS 21 km
16/07 : VifFY-LE-F -> 34 km CNÂLONS-EN-C. -> EPERN~Y 33 km
17/07 : EPERNAY -> DORMONS 21 km DORMONS -> CHA~tEA~U tH1ERRY 24 kwi
18/07 : CHAtEAU t -> LA FERtÉ /s JOUARRE 29 km
LA FERtÉ -> MEAUX 19 km
19/07 : MEAUX -> VAUJOURS 31 kwi Vaujours, zone contaminée par la radioactivité suite à des expériences réalisées par l'armée, dépollution incomplète. Nous sommes accueillis par une association locale pour une soirée spéciale.
20/07:VAUJOURS -> PARIS Trocadero 24 km
Etape particulière ce dimanche 20, où nous proposons à ceux qui le souhaitent de nous accompagner à pied les 5 ou 10 derniers km afin de faire une arrivée à Paris en grandes pompes, par le canal de l'Ourcq. 

www.lehalagedudebat.wordpress.com 

sam 1911

Repost 0
Published by KO KO - dans Actions
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 18:37

NUCK OFF 5/6 septembre 2014

 

Cela fait plus de 20 ans que la lutte contre le projet d'enfouissement de dé­chets nucléaires à Bure est menée en Meuse et Lorraine en général.De nom­breuses actions d'information, manifestations, projections ont été organisées pour informer la population sur les dangers du nucléaire et sur les alternatives. Depuis quelques années un petit festival contre la poubelle nucléaire a été organisé en Meuse pour tenter une approche plus festive. En 2014, le festival aura lieu à Nancy. Cette ville qui se trouve à une centaine de kilomètres du laboratoire en construction ne semble pas être inquiète, bien au contraire. Les universités, les bureaux d'études, les associations sont financées par l'Andra et les politiques sont plutôt favorables au projet.

Nous vous invitons à dire Nuke Off 1 à la poubelle nucléaire et Nuke Off ! aux nucléocrates qui empoisonnement nos vies, les 5 & 6 septembre 2014 à Nancy.

Donner un coup de main pour l'organisation.

Ce festival est participatif, autogéré et solidaire. Vous pouvez faire des pro­positions pour le programme de ces deux jours, sans oublier qu'il n'y a que 2 jours.

Nous aurons besoin des outils de bricolage, du bois, des véhicules, des tentes, la récupe d'aliments... et des gens motivés. Bien que chacun participe à sa manière, il s'agit d'une mobilisation politique et autour du nucléaire et son monde.

Nous voulons orienter le programme dans cette direction !

Le festival est ouvert à toutes et tous et les comportements et les discours discriminatoires ne sont pas tolérés. ' Parce que nous sommes contre le pouvoir et la répression qu'exercent les nu­cléocrates sur nous, on ne va pas tolérer une autre forme de domination de ce monde.

Pas de nucléaire. Pas de racisme. Pas de fascisme. Pas de sexisme. Pas d'homophobie.

La solidarité est un outil fort de nos luttes. Certaines pensent qu'il y a des gen­til-le-s militant-e-s et des méchant-e-s militant-e-s, cette idée appuyée par le lobby nucléaire n'a pas sa place sur notre festival. Dénoncer des participants, se désolidariser des militant-e-s qui n'agissent pas de la même manière que nous-même ne veut pas dire que les nucléocrates nous écouteront plus. Face à la répression nous devons rester solidaires.

Michel Nuckofff

nuckofff@riseup.net

Repost 0
Published by KO KO - dans Actions
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 18:11

affiche-370x524

Repost 0
Published by KO KO - dans Actions
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 18:07

pro cigeo ,vous y mettez les moyens !!!!!

nous aussi , agissons , ne les laissons pas faire

BURE 365 : appel à actions !bure365

Suite à plusieurs réunions de l’assemblée anti-nucléaire grand tEst, nous proposons de mener une campagne d’action d’une année intitulée « Bure 365 ». Les objectifs principaux sont de faire connaître la lutte contre l’enfouissement des déchets radioactif (le projet CIGEO), le nucléaire et son monde et d’étendre cette lutte au niveau national et international.

L’enfouissement est présenté comme LA solution au problème des déchets, alors qu’il ne vise qu’au renouvellement du parc nucléaire français, ainsi qu’à l’exportation de ce modèle sur le marché mondial de la pseudo-gestion des déchets nucléaires… L’enfouissement, par son irréversibilité, c’est confisquer toute possibilité à la communauté humaine de demain de se saisir de ce problème.

Nous ne voulons pas proposer d’alternative à l’enfouissement tant que la production des déchets n’est pas stoppée définitivement ! Proposer une alternative reviendrait à travailler bénévolement pour les nucléocrates. Il n’en est évidemment pas question ! Nous savons qu’il n’existe actuellement aucune solution pour gérer les déchets nucléaires. Qui peut prétendre pouvoir gérer des déchets dont les radiations sont mortelles pour une durée égale à dix fois l’Histoire de l’humanité ?
La seule perspective souhaitable est l’arrêt du nucléaire et donc, de la production de déchets. Empêcher la réalisation du projet CIGEO, c’est empêcher l’Etat de “gérer” le problème des déchets radioactifs qui s’accumulent tous les jours, dans les cadres qui sont légalisés. Bloquer CIGEO c’est désamorcer la machine atomique et forcer l’arrêt du nucléaire en France.

Notre objectif est que, partout, des groupes s’emparent de cet appel et organisent le plus d’actions possibles pendant un an. L’idée est d’agir de manière décentralisée, dans des espaces inattendus, avec notre propre calendrier, là où leurs règles du jeu n’existent plus.
Cette campagne est solidaire de tout type d’actions, basée sur la complémentarité des pratiques : désobéissance civile, actions publiques, actions directes, actions juridiques… La seule limite est de ne pas atteindre à l’intégrité physique des personnes.

Notre lutte n’est pas réversible ! CIGEO va se faire enfouir !

Envoyez nous vos communiqués et projets d’actions sur la boîte mail nocigeo(at)riseup(.)net, ils seront relayés directement sur nocigeo.noblogs.org

Repost 0
Published by KO KO - dans Actions
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 11:20


Source : ANC


Repost 0
Published by ko ko - dans video
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 13:36

Des convois de combustible atomique remplis d'hexafluorure d'uranium (UF6) traversent fréquemment la France vers l'Allemagne par chemin de fer.

et depuis quelques mois par camoins , stationnement à VOID VACON ,  en  MEUSE proche de la RN4 .


arrivéee en fin de journée ( 16h/ 18h , et départ le lendemain au matin )

Le trajet: Pierrelatte, Montélimar, Valence, Vienne, Lyon, Mâcon, Tournus, Chalons-sur-Saône, Dijon, Chalindrey (grosse gare de triage donc important), Neufchâteau, Toul, Frouard, Metz, Thionville, Pearl Appach (frontière), Trèves, Cologne, Gronau (proche des Pays-Bas).

(Cliquez sur les photos pour les agrandir.)


Mais aussi d'autres transports...

Brèves explications sur l'UF6 :
L'hexafluorure d'uranium (UF6) se présente à température ambiante sous forme solide (cristaux incolores) et se liquéfie à 65°C sous une pression de 1,5 bar.

Il se volatilise s'il n'est plus sous pression en atmosphère humide ou en présence d'eau et se transforme en fluorure d'uranyle (UO2F2) et en fluorure d'hydrogène (HF) et s'accompagne d'abondantes émissions de fumées opaques. Ces deux gaz sont très solubles et toxiques. Le fluorure d'hydrogène est un gaz irritant et suffocant.

Plus d'informations dans La France Nucléaire, matières et sites, de Harry Davis, publié par Wise Paris.

Repost 0
Published by (KOKO) - dans Informations
commenter cet article
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 00:00

Complainte du chef indien Seattle , des plaines du nord ouest americain ; en réponse au president  de l'époque "  Grover Cleveland "( 1884) , qui proposait une réserve aux tribus indienne en echanges de tous leur territoires. plus qu'un plaidoyer pour la nature et le respect de chacun c'est un des derniers vestiges de l'humanité nos habitudes et notre société de consomation nous ont dépouillés du peu d'humanité-innée qui nous restait.                       

[...] Nous savons que l’homme blanc ne comprend pas nos mœurs. Une parcelle de terre ressemble pour lui à la suivante, car c’est un étranger qui arrive dans la nuit et prend à la terre ce dont il a besoin. La terre n’est pas son frère, mais son ennemi, et lorsqu’il l’a conquise, il va plus loin. Il abandonne la tombe de ses aïeux, et cela ne le tracasse pas. Il enlève la terre à ses enfants et cela ne le tracasse pas. La tombe de ses aïeux et le patrimoine de ses enfants tombent dans l’oubli. Il traite sa mère, la terre, et son frère, le ciel, comme des choses à acheter, piller, vendre comme les moutons ou les perles brillantes. Son appétit dévorera la terre et ne laissera derrière lui qu’un désert.

Il n’y a pas d’endroit paisible dans les villes de l’homme blanc. Pas d’endroit pour entendre les feuilles se dérouler au printemps, ou le froissement des ailes d’un insecte. Mais peut-être est-ce parce que je suis un sauvage et ne comprends pas. Le vacarme semble seulement insulter les oreilles. Et quel intérêt y a-t-il à vivre si l’homme ne peut entendre le cri solitaire de l’engoulevent ou les palabres des grenouilles autour d’un étang la nuit ? Je suis un homme rouge et ne comprends pas. L’Indien préfère le son doux du vent s’élançant au-dessus de la face d’un étang, et l’odeur du vent lui-même, lavé par la pluie de midi, ou parfumé par le pin pignon.

L’air est précieux à l’homme rouge, car toutes choses partagent le même souffle.

La bête, l’arbre, l’homme. Ils partagent tous le même souffle.

L’homme blanc ne semble pas remarquer l’air qu’il respire. Comme un homme qui met plusieurs jours à expirer, il est insensible à la puanteur. Mais si nous vous vendons notre terre, vous devez vous rappeler que l’air nous est précieux, que l’air partage son esprit avec tout ce qu’il fait vivre. Le vent qui a donné à notre grand-père son premier souffle a aussi reçu son dernier soupir. Et si nous vous vendons notre terre, vous devez la garder à part et la tenir pour sacrée, comme un endroit où même l’homme blanc peut aller goûter le vent adouci par les fleurs des prés. Nous considérerons donc votre offre d’acheter notre terre. Mais si nous décidons de l’accepter, j’y mettrai une condition : l’homme blanc devra traiter les bêtes de cette terre comme ses frères.

Je suis un sauvage et je ne connais pas d’autre façon de vivre.

J’ai vu un millier de bisons pourrissant sur la prairie, abandonnés par l’homme blanc qui les avait abattus d’un train qui passait. Je suis un sauvage et ne comprends pas comment le cheval de fer fumant peut être plus important que le bison que nous ne tuons que pour subsister.

Qu’est-ce que l’homme sans les bêtes ?. Si toutes les bêtes disparaissaient, l’homme mourrait d’une grande solitude de l’esprit. Car ce qui arrive aux bêtes, arrive bientôt à l’homme. Toutes choses se tiennent.

Vous devez apprendre à vos enfants que le sol qu’ils foulent est fait des cendres de nos aïeux. Pour qu’ils respectent la terre, dites à vos enfants qu’elle est enrichie par les vies de notre race. Enseignez à vos enfants ce que nous avons enseigné aux nôtres, que la terre est notre mère. Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Si les hommes crachent sur le sol, ils crachent sur eux-mêmes.

Nous savons au moins ceci : la terre n’appartient pas à l’homme ; l’homme appartient à la terre. Cela, nous le savons. Toutes choses se tiennent comme le sang qui unit une même famille. Toutes choses se tiennent.

Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre.

Ce n’est pas l’homme qui a tissé la trame de la vie : il en est seulement un fil. Tout ce qu’il fait à la trame, il le fait à lui-même.

Même l’homme blanc, dont le dieu se promène et parle avec lui comme deux amis ensemble, ne peut être dispensé de la destinée commune. Après tout, nous sommes peut-être frères. Nous verrons bien. Il y a une chose que nous savons, et que l’homme blanc découvrira peut-être un jour, c’est que notre dieu est le même dieu. Il se peut que vous pensiez maintenant le posséder comme vous voulez posséder notre terre, mais vous ne pouvez pas. Il est le dieu de l’homme, et sa pitié est égale pour l’homme rouge et le blanc. Cette terre lui est précieuse, et nuire à la terre, c’est accabler de mépris son créateur. Les Blancs aussi disparaîtront ; peut-être plus tôt que toutes les autres tribus. Contaminez votre lit, et vous suffoquerez une nuit dans vos propres détritus.

Mais en mourant vous brillerez avec éclat, ardents de la force du dieu qui vous a amenés jusqu’à cette terre et qui pour quelque dessein particulier vous a fait dominer cette terre et l’homme rouge. Cette destinée est un mystère pour nous, car nous ne comprenons pas lorsque les bisons sont tous massacrés, les chevaux sauvages domptés, les coins secrets de la forêt chargés du fumet de beaucoup d’hommes, et la vue des collines en pleines fleurs ternie par des fils qui parlent.

Où est le hallier ? Disparu. Où est l’aigle ? Disparu.

La fin de la vie, le début de la survivance.

Chef Seattle, 1854

 

Repost 0
Published by koko - dans Informations
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 00:00

 

Bonjour François.

Tu permets qu 'on t'appelle François ?

Autant être un peu familier, car on va avoir de nombreux échanges les prochains temps.
Présentation : Bure Zone Libre, association.
Adresse: Bure, en cas de visite, tu ne pourras pas nous rater.
Raison sociale: empêcher l' enfouissement de déchets nucléaires et la perpétuation de cette industrie.
Cela revient aussi à empêcher de perpétuer des partis ou groupes politiques comme les tiens.
Il n 'y a pas de raison particulière qu'on en veuille à toi plus qu'à l'autre d'avant.

Tu n'es jamais que le nouveau commissionnaire d'Areva, et après tout cela fera de quoi remplir ton mandat.

Cela dit, un conseil à tout hasard.

Ne t'avise pas de faire brûler la Maison de Bure comme ton oncle a coulé le Rainbow Warrior...
Notre petit train train c'est de surveiller ce qui se passe ici, de voir comment les plus actifs relais de l'Etat se démènent pour récuperer les terres agricoles nécéssaires à l'enfouissemment. Par exemple la SAFER qui démarche avec insistance les agriculteurs au porte à porte ou au téléphone et se fait rétribuer le service par l'Andra.

Il faut des témoins pour ça.

Et ici tu sais, il y a des situations où tout ce qui a des yeux est gênant.Notre quotidien c'est aussi d'organiser des conférences pour informer le public des risques que les projets de l'Etat font courir (dans des salles qui se remplissent de plus en plus), d'organiser des manifestations, des rencontres, de créer des liens entre ceux qui s'opposent à ta politique industrielle.
Notre quotidien, c'est de fabriquer un lieu où puissent s'organiser les résistants à ta politique.
Comme tu le vois, nous ne sommes pas le genre de personnes qui appellent à voter à Gauche.
Et pour ce qui est du changement, tu as effectivemment des lunettes, mais ça ne modifie en rien nos affaires.
Pour préciser nos griefs, il faut comprendre que nous souhaitons conserver l'espace encore non stérilisé sur terre pour y voir des plantes, des animaux, y habiter, y tirer notre subsistance et un peu de plaisir à vivre sur la planete.
On aime bien aussi avoir des relations sociales honnêtes et c'est pour ça qu'avec toi ça collera pas.
Plus de grillage, de béton, de centres de production d'electricité, de décharges, de routes, d'antennes...
Des objets on en a déja plein; ce qu'on veut c'est profiter un  peu aussi de ce qui n'est pas humain sur terre ; le paysage, le climat, les autres êtres vivants, .....ces choses là.

Tu l'as peut être compris, chaque fois que tu tenteras un appel du pied envers une fraction du mouvement antinucléaire, nous saurons que tu nous fais cadeau de couvertures hébergeant la variole.
Tu as déjà les Verts pour dire oui à tout, alors que tu fermes Fessenheim avant ou après qu'elle saute ne changera pas ce qu'on pense de toi.

Nous espérons que ce quinquennat sera un échec pour toi et les industries que tu défends.
Tes flics te l'ont surement déja dit, mais nous sommes de plus en plus proches de nos compagnons d'infortune du Cotentin-Maine ou de Notre Dame des Landes.
Ce n'est pas franchemment un hasard, on nous a mis dans le même sandwich.
On fera ce qu'on peut pour que vous y laissiez des dents.

par : ANARCAVIAR

Repost 0
Published by ko ko - dans Informations
commenter cet article
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 18:37

METZ 14H – Place de la République
Manifestation internationale pour la fermeture de CATTENOM 

toutes infos : http://associationsdnm.blogspot.fr/

zpfile000

Repost 0
Published by KO KO - dans agenda
commenter cet article
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 11:35

Luttes sociales et défense des terres en Amérique centrale

Affiche DiscutMontabot2013sept07b

 

19h30 : DISCUSSION-PROJECTION
SUR LES LUTTES AU MEXIQUE

avec le film “Somos Viento” (Nous sommes le vent)

Repas à prix libre

Après plus de 500 ans de pillage de ses richesses, l’Amérique latine est une fois de plus le centre d’intérêts de nombreuses multinationales et notables locaux. Implantation de mines, de parcs éoliens, d’écotourisme, de barrages,… gouvernements et entreprises ne cessent de voler, expulser, séquestrer, assassiner,… afin de s’enrichir encore et encore.

Face à cette situation, de nombreuses communautés indigènes et paysannes ainsi que d’autres groupes et individus s’organisent, se mobilisent et se soutiennent.

waterpump-1Actuellement, certains collectifs de Oaxaca et du Chiapas mettent en place une caravane itinérante afin de faire connaître et participer aux résistances de ces communautés contre les multiples «megapoyectos» (mégas-projets), contribuer aux solidarités qui se construisent dans ce contexte de luttes à travers l’Amérique centrale.

 ———-

Les 6 et 7 septembre auront lieu à la grange de Montabot des ateliers pour l’autonomie matérielle et énergétique.

 

La Grange de Montabot, un lieu pour la lutte La Bossardière -
Route Percy/Montabot
Contacts : montabot[at]riseup.net / 06 28 94 72 13

Repost 0
Published by Stéphie - dans agenda
commenter cet article

Catégories